ASSOCIATION DES JEUNES CHALLENGERS : site officiel du club de foot de BAIE-MAHAULT - footeo

LES AIGLES EN FINALE

12 mai 2016 - 19:00

L’AJ CHALLENGERS est sorti vainqueur du choc des demi-finales, face à BOISVIN FC, au terme d’une rencontre marquée par de nombreuses situations confuses.


Cette demi-finale que nous qualifiions de « finale avant la lettre », se sera ainsi tenue dans une ambiance à la limite du correct.

Dès l’arrivée au stade, on sentait la concentration des mouliens – déjà dans leur match – et leur envie de marquer cette rencontre de leur empreinte.

De leur côté, les aigles arrivaient en ordre désordonné, au gré des possibilités de chacun et ne laissait pas penser qu’une place en finale était en jeu, ce soir.

Le remplissage de la feuille de match leur prit quelque temps mais la question fut réglée à temps

Avec un peu de retard, devant un maigre public et un ciel menaçant, les deux équipes faisaient leur entrée, pour la présentation d’usage dans ce genre d’évènement, sur une pelouse mouillée par les précipitations de la journée.

M. PETIT-PERMONT, arbitre officiel de la L.G.F., lançait les débats sous une pluie fine, assisté de MM. FLANDRINA et ADÉLAÏDE.

BOISVIN présentait une formation en 4-2-3-1, avec une charnière LAMBOURDIÈRE / JEAN-JAQUES, épaulée par ANDROCLES à la récupération et PIERRE-JUSTIN pour l’animation. LAMIE évoluant seul en pointe avec deux joueurs de côté pour le servir.

En face, l’AJ CHALLENGERS optait pour le même schéma, BLANCHE-BARBAT et FRENET dans l’axe, le revenant MOCKA accompagnant BRUNO dans l’entrejeu, BENONI en meneur et le trio KOUTIACAVOUDIN / HELL / SALOMON à la finition

 

Le trou noir…

Dès l’entame, pas de round d’observation…

Les « rouges » mouliens prenaient l’initiative et la direction des débats.

Les jaune et noir baie-mahaultiens se retrouvaient acculés dans leurs 30 derniers mètres, étouffés par le pressing du tout récent champion.

Dans un souci d’éviter toute panique, les hommes d’Olivier THOLLE tentèrent coûte que coûte de se sortir de l’emprise de leur adversaire mais ne réussirent qu’à se mettre un peu plus en difficulté.

A tel point que sur une relance manquée, ils furent destitués du ballon et se retrouvèrent à parer au plus pressé dans leur surface de réparation.
La frappe décochée par l’attaquant adverse fut détournée par la main de FRENET.

L’arbitre désigna le point de penalty sans hésitation.

Le scenario s’obscurcissait tôt pour l’AJ CHALLENGERS et semblait répéter ceux de ces dernières semaines où ils avaient pris l’habitude de se compliquer la tâche.

LAMIE éxécuta la sentence d’une frappe au milieu du but, trompant CALVADOS, parti sur sa gauche. (0-1, 4ème minute)

La suite ne promettait pas d’éclaircie dans le jeu pour les aigles, bien à la peine.

Les mouliens, eux, persévéraient et manquaient d’aggraver le score quand, à l’issue d’un cafouillage dans la surface baie-mahaultienne, l’omniprésent PIERRE-JUSTIN tentait une percée, repoussée par la défense dans les pieds de LAMIE dont la frappe à 20 mètres allait heurter la barre transversale.

A cet instant, les jaune et noir sont groggys et le K.O est, alors, proche.

Toutefois, dans un éclair de lucidité, ils manquaient de trouver la faille.

Sur une action construite, BENONI glissa un ballon dans la course de HELL.
Ce dernier parvenait à se défaire de l’axe rouge et plaça un plat du pied… au ras du poteau de JEANNE, battu.

On percevait, alors, quelques signes de nervosité dans le camp adverse mais encore insuffisants pour espérer un renversement au regard du jeu affiché jusqu’ici.

On frissonna, lorsque le ballon heurta de nouveau la main d’un défenseur dans la surface.

On tremblait même lorsque l’arbitre faillit accorder un second penalty à BOISVIN pour une faute… en dehors de la surface.

Les vociférations du banc moulien résonnèrent, alors, dans toute l’enceinte petit-bourgeoise.

Dans leur rage dévorante, ils allèrent jusqu’à s’en prendre aux joueurs du banc de l’AJ CHALLENGERS, alors, accusés de payer les arbitres et d’autres incongruités irréfléchies et de bas étages.

Aveuglés par l’enjeu et leur paranoïa, leurs provocations incessantes allèrent en dehors de leur zone technique, jusqu’aux responsables de l’UFOLEP présents, qui en prirent pour leur grade, devant un public médusé.

Ils ne trouvèrent aucun écho à la bêtise de leurs arrogances, froidement ignorées par le staff des aigles.

Pendant ce temps, quelque peu perdu, M. PETIT-PREMONT se résolut à consulter son assistant M. ADELAÏDE.
Celui-ci lui indiqua que la faute avait eu lieu, en dehors de la surface (Chose reconnue après la rencontre par le capitaine moulien).

Le jeu reprit, tant bien que mal, pendant que le banc de BOISVIN FC continuait à invectiver celui de l’AJ CHALLENGERS à première occasion.

Les hostilités repartirent de plus belle lorsque sur un coup-franc de BRUNO repoussé par la défense, KOUTIACAVOUDIN récupéra le ballon, côté gauche, et adressa un centre dans la surface des rouges.

Sa passe trouva SALOMON au cœur de la défense.

Celui-ci réussit à toucher le ballon et à l’envoyer dans les filets de JEANNE. (1-1, 39ème minute)

L’arbitre indiqua le rond central, validant le but, au grand dam des mouliens qui réclamaient un geste de la main du buteur, non sanctionné par l’arbitre.

Il apparaît que le but ait bien été entaché d’un geste de main mais celui-ci a échappé à l’arbitre central ainsi qu’à son assistant.

Malgré les nouvelles protestations du camp moulien, le directeur de jeu ne fléchit pas sa position et contre le cours du jeu, et de façon, somme toute, litigieuse, les aigles revenaient à la marque.

La pause intervint dans un climat électrique et le staff s’évertua à garder ses joueurs à distance pour éviter tout débordement mal venu.

Dans les vestiaires, profita pour leur rappeler ses avertissements d’avant-match sur l’expérience de certains membres de l’équipe adverse et leur capacité de faire sortir leurs adversaires de leurs matches.
Il les incita à rester concentrés et à profiter de toute situation qui pourrait s’offrir à eux.

Par ailleurs, il en profita pour repositionner son équipe par quelques changements et, BLANCHE-BARBAT et MORADEL cédaient leurs places à BARON et ROMAIN.
Conséquence directe, BRUNO reprenait un poste dans l’axe central, BENONI reculait à la récupération et BARON prenait la direction du jeu. ROMAIN entrant au poste de latéral droit.

 

… puis la lumière

Le retour de la pause lui donnait raison.

Deux minutes après la reprise, ses aigles obtenaient un coup-franc à environ 30 mètres des buts adverses.
BRUNO le tira.

Son ballon tendu à destination de BENONI, en position favorable dans la surface, fut détourné par PIERRE-JUSTIN.
La trajectoire déviée du ballon trompa alors le portier moulien sorti à la rencontre du ballon.

Le ballon finissait sa course dans les filets, à la grande stupeur des mouliens. (2-1, 47ème minute)

Anesthésiés, ils ne retrouvaient plus la dynamique qui les animait en début de rencontre tandis que l’AJ CHALLENGERS développait enfin son jeu.

Les rares incursions de BOISVIN FC ne donnait lieu à aucune situation franche et les contres jaune et noir étaient de plus en plus tranchants.

BARON apportait la percussion, un peu plus de vitesse et de variations dans l’animation. MOCKA et BENONI répondaient au combat du milieu et la défense tenait la baraque.

Il n’en fallait pas plus pour retrouve du plaisir à regarder jouer les aigles comme on ne les avait plus vus depuis longtemps.

La solidarité, la cohésion et la combativité dont ils faisaient preuve les rendaient compacts et difficiles à bouger.

La seconde réalisation baie-mahaultienne et la qualité de jeu affichée avaient, semble-t-il, éteint la folie et la domination du champion, désarmé.

Le temps s’écoulait lentement et, côté CHALLENGERS, on commençait à trouver le temps long.

Le coach THOLLE renouvelait ses batteries, lançant MANNE en lieu et place de SALOMON, pour les 20 dernières minutes.

Le fluet ailier était à gratifier d’une bonne entrée, qui s’avéra utile dans les contres rapides que tentait son équipe.

La flamme moulienne se releva à 15 minutes de la fin mais de façon empressée et désordonnée.

La dernière passe et le geste juste manquaient à toutes les tentatives de l’attaque de BOISVIN, de telle sorte que l’arrière-garde des aigles les repoussait.

DUGAMIN vint relayer un KOUTIACAVOUDIN, auteur d’un match plein (Cela faisait longtemps…).

Son rôle étant d’empêcher la circulation du ballon par les ailes et d’aider dans le repli défensif lors des 10 minutes restantes.

Plus rien de marquant ne viendra ponctuer une rencontre au cours de laquelle l’AJ CHALLENGERS aura su garder sa lucidité.

La fin interviendra dans le climat de déception pour le champion qui n’aura jamais digéré les décisions arbitrales en sa défaveur.

Malheureusement, l’enjeu aura fait oublier à nombre des membres de cette équipe que les erreurs d’arbitrage peuvent survenir et aura démontré que leur « amitié » envers les joueurs de l’AJ CHALLENGERS ne tenait qu’à la victoire des leurs.

Nous déplorons et condamnons les attitudes dont certains acteurs ont pu faire montre et continuons de croire qu’il existe toujours une place pour le plaisir dans le sport.

Nous espérons qu’ils reviendront à de meilleurs sentiments et qu’ils prendront conscience de leurs actes et paroles quels qu’ils soient.

Pour le reste, l’AJ CHALLENGERS jouera sa finale, samedi 21 Mai 2016, à Petit-Canal, contre un adversaire qui reste à déterminer puisque la rencontre COSMOS CLUB / LA CHAUVELIENNE sera disputée ce jeudi soir.

Dans cette attente, nous saluerons la combativité de ses joueurs et de leur état d’esprit exemplaire.

Nous saluerons également l’état d’esprit du capitaine de BOISVIN FC qui aura reconnu qu’ils se sont sortis du match tous seuls et qu’au-delà des décisions arbitrales, ils ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes.
Preuve qu’il existe encore des joueurs aux valeurs saines…

ALLEZ LES JAUNE ET NOIR !!!

Le tableau de la compétition (Cliquez sur l'image pour l'ouvrir en plein écran)

 

____________________________________________________________________________________________

Partenaires Officiels*

 Logo Ville de BAIE-MAHAULT  Logo WebdealAuto

 *N'hésitez pas à rendre visite à nos partenaires. Cliquez sur leur logo...

Commentaires

# EQUIPES PTS J G N P p. c. Dif. F P.A T.V
1. ASC BLONVAL 35 10 8 1 1 35 9 +26 0 0 0
2. AJ CHALLENGERS 32 10 7 1 2 24 8 +16 0 0 0
3. BOISVIN FC (-1 match) 31 10 6 3 1 14 5 +9 0 0 0
4. LA VERDURE II (-1 m.) 29 10 6 1 3 18 9 +9 0 0 0
5. ASC RICHEPLAINE 26 10 4 4 2 19 14 +5 0 0 0
6. ASC CHALTOUNÉ 25 10 5 0 5 18 14 +4 0 0 0
7. AJ CASTEL 20 10 3 1 6 13 22 -9 0 0 0
8. VENUS BLANCHET 15 10 2 1 7 11 42 -31 1 0 1
9. ASC GOMMIER 14 10 0 4 6 7 16 -9 0 0 0
10. COSMOS CLUB 12 10 0 2 8 8 28 -20 0 0 0