ASSOCIATION DES JEUNES CHALLENGERS : site officiel du club de foot de BAIE-MAHAULT - footeo

Des aigles aux nerfs d'acier

12 février 2017 - 07:08

Coupe Y. MATOU (Quarts de finale) - L'AJ CHALLENGERS sort NORMALE FC aux tirs aux buts...

11.02.2017 - Ce devait être LE match des quarts de finale. Il aura tenu toutes ses promesses...

Un véritable ascenseur émotionnel !!!

Nous avons sué, jubilé, pesté, avons été soulagés, nous sommes crispés mais ILS SONT PASSÉS...

L'AJ CHALLENGERS a remporté le choc face NORMALE FC.

Placé sous le signe des retrouvailles entre les deux formations, ce match promettait d'être à haute intensité.
Nous ne furent pas déçus...

En dépit, d'un passif, quelque peu difficle, la faute à un recours administratif introduit par le club baie-mahaultien à l'encontre de celui-ci de NORMALE FC, à l'issue d'une demi-finale du Trophée Frantz FLAGIE, en Novembre 2016, et remportée par les abymiens (1-0), les protagonistes s'étaient promis de jouer cette rencontre afin de prouver leur valeur.

Ainsi, les débats furent initiés, avec un léger retard, par un trio arbitral au complet - chose extrêmement rare, depuis le début de saison - parmi lesquels on comptait messieurs SUAREZ et KIEFFE à la touche.

Dès le coup de sifflet, les abymiens, évoluant en blanc et vert, se ruaient sur le but de l'AJ CHALLENGERS, vêtue de sa tenue noire.
Les hommes du Président LOÏAL manquaient de surprendre l'arrière-garde des aigles, encore endormie. Et il fallut une rapide intervention de la charnière centrale pour stopper l'offensive.

Aussi, pendant 5 à 10 minutes, les « Spartiates » - comme se plaisent à les appeler leurs supporters - exerçaient un intense pressing sur nos aigles, à la peine, en ce début de rencontre.

Ayant pris le temps de se mettre en place, l'AJ CHALLENGERS répondait, enfin, au jeu adverse lancé dans la profondeur, par un patient jeu au sol.

On assistait à une opposition de styles et à un combat de milieu de terrain où, notamment, VAGAO régulait le tempo pour les abymiens qui, entretemps, perdaient COMMUCE sur blessure.
Il était suppléé par CARABIN à la 12ème minute.

Bien que la résistance adverse soit farouche, les aigles parvenaient toutefois à menacer la cage de BONAN, qui dut s’employer pour détourner en corner, dans un style peu académique, une frappe qui se partait se loger sous la barre transversale.

Ce fut, à peu près, tout pour la première période qui nous a offert une belle empoignade entre deux formations bien décidées à ne rien lâcher.

Au retour de la pose, les « noirs » baie-mahaultiens changeaient de cadence et accentuaient leur emprise sur la rencontre.

ROMAIN offrit un caviar à Fabrice RULLÉ et lui permit d’aller défier le dernier rempart de NORMALE FC.

Lancé à pleine vitesse, le milieu de l’AJ CHALLENGERS trompa BONAN d’un bon vieux « djouk » (pointu, en bon français). (65ème minute,0-1)

En face, les coups offensifs devenaient de moins en moins précis et les choses se compliquaient lorsque FERBAC, à la lutte avec Renatho BRUNO - défenseur central de l’AJ CHALLENGERS – poussa celui-ci, l’envoyant percuter CALVADOS dont le défenseur protégeait la sortie.

Le choc était violent et les deux hommes restaient de longues minutes à terre …

Se posa même la question si le portier allait pouvoir tenir sa place tant il souffrait.

Devant cette situation et jugeant la dangerosité et les conséquences du geste, l’arbitre prit la décision d’adresser un carton rouge à l’attaquant lui signifiant son exclusion.

En supériorité numérique, on pensait que le plus dur avait été fait et que la suite allait être une promenade de santé. Que nenni… !!!

Au contraire, ce sont les abymiens qui faisaient déjouer les baie-mahaultiens qui abandonnaient leurs principes de jeu pour un football « volleyé ».

On peinait, alors, à croire qu’il y avait quelque supériorité en leur faveur tant ils semblaient désorientés.

A quelques secondes du coup de sifflet final, un coup-franc tiré de la droite vers la gauche arrivait dans la surface baie-mahaultienne, tombant sur le crâne de Paul RULLÉ.

Aveuglé, il ne put maitriser son coup de tête,ce qui fit rater son intervention à CALVADOS.

Tout cela conjugué, permit à l’attaque abymienne de récupérer le ballon en position idéale. Et Eloïc CARABIN ne se fit pas prier pour marquer dans le but vide. (90ème minute, 1-1)

C’était la stupéfaction dans le camp des aigles…

Dans la foulée, l’arbitre siffla la fin du temps réglementaire, ce qui rajoutait à la déception des joueurs d’Olivier THOLLE.
Le coach encouragea ses hommes à relever la tête pour attaquer les prolongations à venir.

Peine perdue…

Ragaillardis par le scénario du match, les « Spartiates » étouffaient des aigles méconnaissables.

Les choses n’allaient pas en s’arrangeant pour nos favoris.

KADELINE, rentré entretemps, se voyait priver de son premier but par le dernier rempart adverse alors même que son coup-franc prenait la direction de la lucarne.

Malgré tout, ils réussissaient encore à trouver le poteau adverse, sur une frappe de la tête de PETIT. Le ballon revenait dans les pieds de Willy RULLÉ qui, seul au point de penalty, envoyait un plat du pied… sur le torse d'un défenseur, revenu en trombe.

A rater de telles occasions, on se fait bêtement punir. Les aigles ne faisant pas exception…

Sur un ballon, apparemment anodin, CALVADOS nous gratifia d’une intervention « areolesque » qui vit le ballon lui échapper et prendre la direction du but.

La situation était sauvée in extremis sur sa ligne par WILLIAMS, d’un dégagement en urgence. Pensait-on…

Et là, coup de sifflet de l’arbitre et désignation du point de penalty, pour une faute de main du défenseur préalable à son puissant dégagement.

Le coup était rude et mettait en effervescence les supporters du NORMALE FC, ravis d’avoir une telle opportunité de mettre les aigles à terre.

La sentence allait être exécutée par Steeve ALBERT.

CALVADOS, comme ailleurs, ne le regarda même pas, préférant lui tourner le dos et s’accrocher à sa barre transversale.

Le défenseur blanc et vert vint récupérer le ballon à ses pieds pour le poser sur le point de penalty.

Il prit quelques pas d’élan, guettant le signal de l’arbitre.

Un silence de mort régnait alors dans l’enceinte du complexe…

Au coup de sifflet, ALBERT s’élança pour une belle frappe au ras du poteau gauche, côté droit du gardien.

CALVADOS, semblait comme figé au milieu de son but, attendant le départ du ballon...

Au prix d’une détente horizontale, il se détendit sur sa droite… et claqua le ballon en corner. Corner qui ne donna rien de concret.

On jouait alors la 97ème minute…

Les abymiens ne s’arrêtaient pas là et JEAN-PHILIPPE eut l’occasion de rattraper ce raté mais croisa trop sa frappe seul devant CALVADOS.

Plus rien ne viendra marquer la fin des prolongations et on se dirigea vers les tirs aux buts.

Les débats ont été initiés par NORMALE FC  et on assistait à un 100% des deux côtés, KADELINE et DUGAMIN marquant pour les aigles, en réponse aux tirs de VAGAO et NAGAM. (2-2)

JEAN-PHILIPPE redonna l’avantage aux « Spartiates », d’une belle frappe sous la barre. (3-2)

PETIT ramena les aigles à égalité. (3-3)

Le héros de la fin de match, CARABIN trompa le gardien des aigles… mais sa frappe heurta la barre. Premier échec abymien… (3-3)

VALERO s’avança à pas lents, posa son ballon et prit BONAN à contrepied. (3-4)

CHALLENGERS virait en tête et mettait la pression au tireur suivant qui se retrouvait dans l’obligation de marquer, sous peine de voir son équipe quitter la compétition.

C’est à ALEXIS que revenait cette lourde charge.

Il prit le temps avant de réaliser son geste pour éviter toute intervention de portier baie-mahaultien mais son tir s’envola dans le ciel du Raizet, envoyant le tenant du titre en demi-finale.

Après un match d’une telle intensité et au scenario rocambolesque, on pouvait comprendre la déception des vaincus, passés bien près du succès.

Conscients de ce à quoi ils venaient d’échapper les « noirs » célébraient modestement leur qualification.

D’ailleurs, les aigles saluent la prestation de NORMALE FC, en infériorité numérique et leur souhaitent bonne continuation dans leur marche impériale sur leur division, en attendant de les recroiser l’an prochain.

Au tour prochain, l’AJ CHALLENGERS affrontera l’ASC RICHEPLAINE pour encore un gros match contre la bande à Pierrot.

Souhaitons que le succès soit encore au rendez-vous.

Pour le moment, place au championnat.

Allez les jaune et noir…

 

Les résultats des quarts de finale :
ASC GOMMIER - CHALTOUNÉ ou GRANDE-RAVINE
ASC COCOYER 0-2 BOISVIN FC
COSMOS CLUB 1-2 ASC RICHEPLAINE
AS NORMALE FC 1-1 AJ CHALLENGERS (3-4 t.a.b)

 

Le tableau de la Coupe Yves MATOU 2017 (Double-clic sur l'image pour l'ouvrir en plein écran)

 

Commentaires

# EQUIPES PTS J G N P p. c. Dif. F P.A T.V
1. ASC BLONVAL 35 10 8 1 1 35 9 +26 0 0 0
2. AJ CHALLENGERS 32 10 7 1 2 24 8 +16 0 0 0
3. BOISVIN FC (-1 match) 31 10 6 3 1 14 5 +9 0 0 0
4. LA VERDURE II (-1 m.) 29 10 6 1 3 18 9 +9 0 0 0
5. ASC RICHEPLAINE 26 10 4 4 2 19 14 +5 0 0 0
6. ASC CHALTOUNÉ 25 10 5 0 5 18 14 +4 0 0 0
7. AJ CASTEL 20 10 3 1 6 13 22 -9 0 0 0
8. VENUS BLANCHET 15 10 2 1 7 11 42 -31 1 0 1
9. ASC GOMMIER 14 10 0 4 6 7 16 -9 0 0 0
10. COSMOS CLUB 12 10 0 2 8 8 28 -20 0 0 0